Rue du Coq-Saint-Jean


Rue du Coq-Saint-Jean


La rue du Coq-Saint-Jean est une ancienne voie de Paris qui était située dans l'ancien 7e arrondissement et qui a disparu lors de l'ouverture de la rue de Rivoli et de la construction du Bazar de l'Hôtel de Ville en 1864 et 1904.

Situation

Située dans l'ancien 7e arrondissement, la rue du Coq-Saint-Jean, d'une longueur de 80 mètres, dont les numéros impairs étaient du quartier des Arcis et les numéros pairs du quartier du Marché-Saint-Jean, commençait aux 29-31, rue de la Tixéranderie et finissait aux 41-43, rue de la Verrerie,.

Les numéros de la rue étaient noirs. Le dernier numéro impair était le no 7 et le dernier numéro pair était le no 12.


Origine du nom

La rue doit son nom à une enseigne[réf. nécessaire].

Historique

Sous le règne de Louis VII le Jeune, cette voie était déjà bordée de quelques constructions. Dans un acte de 1243, elle est appelée « rue André-Malet ».

Dans un accord entre Philippe le Hardi et le chapitre Saint-Merri datant de 1273, cette voie est énoncée sous le nom de « rue Lambert-de-Râle », « rue Henri-Mallet » ou « rue André-Malet »[pas clair].

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous le nom « rue Andri-Mallet ».

En 1416, elle prend le nom de « rue du Coq » et on lui a ajouté « Saint-Jean », du nom du quartier du Marché-Saint-Jean où elle se trouvait, afin de la différencier de la rue du Coq-Saint-Honoré.

Elle est citée sous le nom de « rue du Cocq » dans un manuscrit de 1636 ou le procès-verbal de visite, en date du , indique : « que nous avons trouvé la plus grande partie salle et pleine d'immundices ».

Lors de l'ouverture de la rue de Rivoli, en 1864, la rue du Coq-Saint-Jean est amputée et se termine alors en cul-de-sac prenant alors le nom d'« impasse du Coq-Saint-Jean ». Cette impasse a disparu en 1904 lors de la construction du Bazar de l'Hôtel de Ville.

Bâtiments et lieux de mémoire

  • Hospice qui appartenait aux religieuses augustiniennes de l'abbaye Notre-Dame de Gercy, ou Jarcy. Il fut vendu par leur abbesse Madeleine de Montmorency avant la réforme, qui donna cette abbaye à des religieuses bénédictines en 1515.
  • Hôtel de Gabrielle d'Estrée, démoli en 1853.
  • Alexis Claude Clairaut (1713-1765) a habité dans cette rue qui était devenue une impasse par suite de la construction d'un immeuble donnant sur la rue de Rivoli. Sa maison était à proximité de la rue de la Tixéranderie, au fond du cul-de-sac, où suivant l'ordre numérique soit au no 8 ou bien au no 3, qui s'honore traditionnellement d'avoir abrité Mazarin. Clairaut était membre de l'Académie des sciences et avait composé ses Éléments de Géométrie pour Madame du Châtelet.
  • Alexandre Michel Mathurin Denyau, conseiller lecteur et professeur du roi, docteur régent à la faculté de médecine de Paris, pour la médecine, au collège royal de France en 1660, habitait la maison à l’enseigne du Moulinet,. La maison fut vendue à Contet, procureur au parlement, par adjudication, en 1687 puis par héritage passa à son fils, également procureur, un an après la perte de son épouse.

Iconographie

  • Adolphe Martial Potémont, Rue du Coq Saint Jean, 1851, eau-forte, Washington, National Gallery of Art.
  • Jules-Adolphe Chauvet, L'Ancienne rue du Coq Saint-Jean (actuelle rue des Archives), quartier Saint-Merri, 4e arrondissement, 1880, dessin, Paris, musée Carnavalet.
Giuseppe Zanotti

Notes et références

Notes

Références

Annexes

Bibliographie

  • Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit.
  • Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, 1844.
  • Charles Lefeuve, « Impasse du Coq », dans Histoire de Paris rue par rue, maison par maison, (lire en ligne).
  • Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris, 1817.

Articles connexes

  • Dénomination des voies de Paris
  • Histoire de Paris
  • Liste des anciens noms de voies de Paris
  • Transformations de Paris sous le Second Empire
  • Portail de Paris
  • Portail de la route

Text submitted to CC-BY-SA license. Source: Rue du Coq-Saint-Jean by Wikipedia (Historical)


Langue des articles



ghbass

Quelques articles à proximité