Article

Villiers-sur-Marne


Villiers-sur-Marne

Villiers-sur-Marne est une commune française située dans le département du Val-de-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Villiérains.

Géographie

Localisation

La commune est située à une quinzaine de kilomètres de Paris. Venant de la capitale, Villiers marque ainsi l'une des portes d'entrée de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée.

Hydrographie

Curieusement, il s'avère que la Marne ne coule pas à Villiers-sur-Marne. La rivière passe en effet légèrement plus à l'ouest, à Bry-sur-Marne, puis tout au nord à Noisy-le-Grand. Néanmoins, de petits ruisseaux coulaient autrefois à Villiers, dont le ru de la Lande, désormais canalisé et transformé en égout souterrain, en dessous de la voie de chemin de fer. Le nom Marne vient du fait que le sous-sol est formé entre autres de marne bleue, glaise qui est humidifiée par le réseau souterrain des eaux et qui rend le sol instable lors de périodes de sécheresse suivies de réhydratation. Ainsi les constructions subissent ces mouvements de terrains qui les fragilisent et des fissures plus ou moins importantes apparaissent régulièrement.

Voies de communication et transports

Voies routières

La commune est reliée à Paris par l'autoroute A4 (qui dessert le nord et l'ouest de la ville).

Transports en commun

  • Direction Tournan ou Haussmann - Saint-Lazare.
  • RATP 106 110 120 206 207 210 306 308 310 520
  •   

Transports ferroviaires

La ville de Villiers-sur-Marne est desservie par une gare du sur les branches E3 (Villiers-sur-Marne - Le Plessis-Trévise) et E4 (Tournan) :

  • Gare de Villiers-sur-Marne - Le Plessis-Trévise (desservant la place Pierre Sémard). Implantée dans la commune de Villiers-sur-Marne a proximité de la commune du Plessis-Trévise, la gare de Villiers-sur-Marne - Le Plessis-Trévise est desservie par le RER E aux heures de pointe (le matin et le soir) et aux heures creuses (la journée).
  • Le à Villiers-sur-Marne permet de se rendre entre 18-22 minutes (Villiers-sur-Marne - Val de Fontenay sans arrêt), 28-32 minutes (si arrêts entre Villiers-sur-Marne et Haussmann) à Paris (Gare de Rosa Parks, gare de Magenta et de Gare de Haussmann Saint-Lazare).
  • Le à Noisy-le-Grand qui se situe a 5-10 minutes du centre-ville permet aux habitants de Villiers de se rendre à Paris en 15 minutes (Nation)

Dans le futur, la ville sera desservie par :

  • La future station de Bry-Villiers-Champigny sera desservie par le et sera en correspondance avec le . Implantée dans la commune de Villiers-sur-Marne dans le sud de Bry-sur-Marne et à proximité de Champigny-sur-Marne, la future gare sera desservie par la ligne 15 et par le RER E.

Urbanisme

Morphologie urbaine

Liste des quartiers :

  • Les Portes de Villiers (espace Commercial)
  • Les Hautes Noues (quartier limitrophe de Noisy-le-Grand)
  • Les Acacias
  • Les Armoiries/Le Château (centre commercial des Armoiries)
  • Les Boutareines (Ikea, Bricorama), à proximité de Champigny-sur-Marne
  • Les Perroquets
  • Les Ponceaux
  • Les Luats
  • Le Bois de Gaumont
  • Le quartier du Désert
  • Les Fontaines Giroux (studios SFP/INA), près de Bry-sur-Marne
  • Centre (cinéma Le Casino, église catholique, mairie, bibliothèque, bureau de poste)
  • Les Morvrains
  • Les équipements sportifs (gymnase Yves-Querlier, piscine municipale L'Hippocampe, stade Octave-Lapize, gymnase Léo-Lagrange, gymnase Jean-Macé, gymnase Géo-André, stade Jules-Rimet), à proximité du quartier des Richardets à Noisy-le-Grand

Toponymie

Villarium au XIIIe siècle, Villare ad Matronam, Villaria versus Campiniacum.

La ville compte aussi de nombreux autres espaces naturels (près de 14 ha au total), comme le Parc du Bois-St-Denis, ou le Bois-Saint-Martin, au sud-est de la commune, et partagé avec Noisy-le-Grand, le Plessis-Trévise, Émerainville et Pontault-Combault.

Histoire

Dans les années 1930, de nombreux lotissements vont être construits (notamment au Bois de Gaumont), ce qui va transformer le village en petite ville de banlieue.

Le développement de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, à laquelle Villiers appartient (secteur 1), va également permettre, au cours des années 1960/1970, l'émergence de nombreux quartiers neufs (Portes de Villiers, Hautes Noues, Boutareines, Luats...), à la place d'anciens espaces vides ou agricoles, et l'essor économique de la ville (installation de nombreuses enseignes commerciales).

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

Jusqu’à la loi du 10 juillet 1964, la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. Le redécoupage des anciens départements de la Seine et de Seine-et-Oise fait que la commune appartient désormais au Val-de-Marne à la suite d'un transfert administratif effectif le .

Villiers-sur-Marne appartient, avec les communes de Bry-sur-Marne et Noisy-le-Grand, au secteur I de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, dénommé Porte de Paris.

Elle est depuis 1976 le bureau centralisateur du canton de Villiers-sur-Marne, qui, dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, s'est étendu et regroupe désormais Villiers-sur-Marne, Bry-sur-Marne et Le Plessis-Trévise.

Intercommunalité

Jusqu'en 2015, la commune n'était membre d'aucune intercommunalité à fiscalité propre.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la volonté gouvernementale de favoriser le développement du centre de l'agglomération parisienne comme pôle mondial est créée, le , la métropole du Grand Paris (MGP), à laquelle la commune a été intégrée.

La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du (loi NOTRe) prévoit également la création le d'établissements publics territoriaux (EPT), qui regroupent l'ensemble des communes de la métropole à l'exception de Paris, et assurent des fonctions de proximité en matière de politique de la ville, d'équipements culturels, socioculturels, socio-éducatifs et sportifs, d'eau et assainissement, de gestion des déchets ménagers et d'action sociale, et exerçant également les compétences que les communes avaient transférées aux intercommunalités supprimées.

La commune fait donc également partie depuis le de l'établissement public territorial Paris-Est-Marne et Bois créé par un décret du 11 décembre 2015.

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Politique environnementale

Jumelages

  •  Entroncamento (Portugal)
  •  Friedberg (Hessen) (Allemagne)
  •  Bishop's Stortford (Royaume-Uni) depuis 1965

De 1965 jusqu'à fin 2011, Villiers-sur-Marne était jumelée avec Bishop's Stortford, ville britannique d'environ 35 000 habitants dans le Hertfordshire (est de l'Angleterre). En novembre 2011, le conseil municipal de Bishop's Stortford, dirigée par le Parti conservateur, annonça sans explication la rupture de son jumelage avec Villiers-sur-Marne et Friedberg. S'adressant au journal The Guardian, un conseiller municipal libéral-démocrate suggéra qu'il s'agissait d'une manifestation d'euroscepticisme conservateur. Les autorités municipales démentirent, affirmant début décembre qu'elles avaient mis fin au jumelage parce qu'il n'intéressait personne dans la ville et était dépourvu d'avantages pour la commune,.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans,.

En 2016, la commune comptait 29 226 habitants, en augmentation de 7,36 % par rapport à 2011 (Val-de-Marne : +3,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Enseignement

Manifestations culturelles et festivités

Santé

Créé en 1891, le Centre de rééducation fonctionnelle de Villiers-sur-Marne, établissement à but non lucratif du groupe SOS, est spécialisé dans la prise en charge des pathologies et suites d'interventions chirurgicales orthopédiques chez l'enfant et l'adulte.

Sports

La ville dispose de plusieurs installations sportives : les gymnases Géo-André, Yves-Querlier, Jean-Macé, Léo-Lagrange ; les stades Octave-Lapize, Jules-Rimet, Alain-Mimoun ; la piscine municipale « L'hippocampe ».

Cultes

Trois lieux de culte sont présents dans la ville de Villiers sur Marne : une église catholique, située dans le centre-ville ainsi qu'une mosquée près du quartier des Hautes Noues. Une synagogue proche de la Mairie est également présente.

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église Saint-Jacques-Saint-Christophe.
  • Le musée municipal Emile-Jean, fondé en 1973 par la société historique de Villiers.
  • La médiathèque Jean-Moulin.
  • Le conservatoire de musique et de danse Claude Debussy
  • Le centre d'art contemporain Aponia. C'est le nom du lieu d'art contemporain établi depuis 1998 à Villiers-sur-Marne. Il est animé par Eva Frison Barret et Alain Barret. Le Centre d'Art Aponia entend agir comme lieu de découvertes artistiques ouvert à l'art émergent. (Adresse : 6, avenue Montrichard 94350 Villiers-sur-Marne).

Patrimoine naturel

De nombreux parcs sont présents à Villiers-sur-Marne : le parc du Bois-Saint-Denis, le Bois-Saint-Martin, le parc cézanne, le parc Gervaise...

Personnalités liées à la commune

  • Guillaume Budé (1467-1540), humaniste français.
  • Le général-baron Gabriel Neigre est mort à Villiers (où il possedait un pavillon de chasse à la place duquel a été construit, en 1873, l'actuelle mairie).
  • Octave Lapize (1887-1917), coureur cycliste, vainqueur du tour de France 1910.
  • Louis de Funès a passé son enfance à Villiers, où il a fréquenté l'école Jules-Ferry.
  • Claude Perraudin, guitariste et compositeur qui a travaillé avec Jacques Dutronc, Claude François, Serge Lama, a vécu à Villiers entre 1977 et 1982. Deux titres de son album instrumental Mutation 24 rendent hommage à la ville : Les brumes de Villiers et Le petit casino en référence à l'ancien cinéma de Villiers.
  • Alain Chapuis, auteur, metteur en scène de théâtre et comédien (Toi zé moi, Kaamelott, Nos amis les Bobos) réside à Villiers avec sa femme Marie Blanche-Chapuis, également actrice
  • Osvaldo Rodríguez (1946-2014), peintre, graveur et sculpteur né à Buenos Aires, vécut à Villiers-sur-Marne et y est l'auteur de la sculpture monumentale en fibre de verre et acier Opéra de la vie et de la pensée située dans le quartier des Nangues.
  • Pierre Santini, comédien, vécut aussi à Villiers-sur-Marne et s'y est marié.
  • Le comte Léon, petit-fils illégitime de l'Empereur Napoléon Ier, vécut à Villiers-Sur-Marne.
  • Joanne McIver et Christophe Saunière, musiciens (Duo McIver, Pierre Perret, Sinclair, Benjamin Biolay, Orchestre de Paris...) habitent Villiers-sur-Marne.
  • Le rappeur Nessbeal, qui vit encore à Villiers-Sur-Marne.
  • Philipe Meyer, né en 1950 à Villiers-sur-Marne, athlète français ayant battu le record de France du 800 mètres, en 1972, en 1 minute 46 secondes 6 dixièmes (cf. notamment l'Équipe Athlétisme Magazine no 31 du 18 août 1971).
  • Vanessa Paradis, chanteuse, née à Saint-Maur-des-Fossés, et qui a passé toute son enfance et son adolescence à Villiers.
  • Hugo Cottin, comédien (Jeux d'enfants) réside à Villiers-sur-Marne.
  • Corinne Touzet, actrice,s'est mariée à Villiers
  • Fabien Onteniente, réalisateur (Jet Set, Camping...) a passé toute son enfance à Villiers, où réside encore sa famille
  • Dany Synthé, parolier de talent (Maître Guims, Florent Pagny...), juré de la nouvelle star, a passé toutes son enfance et sa jeunesse à Villiers. Il y a appris la musique au conservatoire
  • Georges van Parys, auteur d'opérettes, compositeur de plus de 200 musiques de films a vécu et est enterré au cimetière de Villiers

Héraldique, logotype et devise

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

  • Communes du Val-de-Marne

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

Références

  • Portail du Val-de-Marne
  • Portail des communes de France

Villiers-sur-Marne


Langue des articles



Quelques articles à proximité