Neuilly-Plaisance


Neuilly-Plaisance


Neuilly-Plaisance est une commune française située dans le département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Nocéens.

Géographie

Localisation

La ville est édifiée sur la rive nord de la Marne, sur le flanc sud-est du plateau d'Avron, à 14 km à l'est de Paris.

Transports

La commune est desservie par la station Neuilly-Plaisance et des lignes de RATP 114 116 127. On peut également ajouter les lignes RATP 113 203 214 qui desservent uniquement la gare RER et le quartier des bords de Marne, la ligne  Titus 3 qui circule sur le plateau d'Avron ainsi que la ligne RATP 524 qui comporte deux arrêts à Neuilly Plaisance (La Prairie et Les Alouettes), à la limite de la commune de Fontenay-sous-Bois.

Auparavant, dès 1887, la ville fut traversée par la ligne de tramway "Vincennes - Ville-Evrard", des Chemins de fer nogentais. Ce fut une des premières lignes de tramway à sortir de Paris (avec celles de Saint-Germain en Laye et de Sèvres à Versailles); la traction était à air comprimé, automotrices Mékarski, puis électrique après 1900. Le dépôt des tramways et l'usine de rechargement en air comprimé étaient situés à La Maltournée au bord de la Marne. Une ligne annexe de La Maltournée à Rosny-sous-Bois ouvrit en 1894.

Les tramways circulèrent jusqu'en 1937 avant d’être remplacés par un réseau d'autobus.

Toponymie

Le nom récent de Neuilly-Plaisance a une double étymologie :

  • Neuilly viendrait de Nobil-i-acum, dérivé du nom commun novale / -is. Ce mot désigne les défrichements effectués sur les bords de Marne et s’apparente au latin novus qui signifie « neuf, récent ». Les 84 villes et villages qui portent le nom de Neuilly correspondent, non pas à des unités de peuplement ancien, mais à des défrichements récents, la plupart du temps situés au bord d’une rivière.
  • Plaisance fait référence à un lieu agréable, en retrait des marécages de la Marne. Ce nom fut d'abord utilisé pour désigner un hameau et une avenue de Neuilly-sur-Marne.

Histoire

Avant la Révolution, l'emplacement actuel de la commune était occupé par le parc du château d'Avron (situé à Rosny-sous-Bois).

La commune de Neuilly-Plaisance fut créée en 1892 à partir du territoire de Neuilly-sur-Marne.

Jusqu’à la loi du , la commune fait partie du département de Seine-et-Oise. Le redécoupage des anciens départements de la Seine et de Seine-et-Oise fait que la commune appartient désormais à la Seine-Saint-Denis après un transfert administratif effectif le .

Neuilly-Plaisance est la ville dans laquelle l'abbé Pierre a acheté la première maison pour ce qui deviendra le mouvement Emmaüs.

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

Jusqu’à la loi du , la commune fait partie du département de Seine-et-Oise. Le redécoupage des anciens départements de la Seine et de Seine-et-Oise fait que la commune appartient désormais à la Seine-Saint-Denis après un transfert administratif effectif le .

La commune était chef-lieu du canton de Neuilly-Plaisance depuis 1964. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Villemomble.

Intercommunalité

Dans le cadre de la mise en œuvre de la volonté gouvernementale de favoriser le développement du centre de l'agglomération parisienne comme pôle mondial est créée, le , la métropole du Grand Paris (MGP), à laquelle la commune, qui n'était membre d'aucune intercommunalité, a été intégrée.

Dans le cadre de la mise en place de la métropole du Grand Paris, la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du (Loi NOTRe) prévoit la création d'établissements publics territoriaux (EPT), qui regroupent l'ensemble des communes de la métropole à l'exception de Paris, et assurent des fonctions de proximité en matière de politique de la ville, d'équipements culturels, socioculturels, socio-éducatifs et sportifs, d'eau et assainissement, de gestion des déchets ménagers et d'action sociale.

La commune a donc également été intégrée le à l'Établissement public territorial Grand Paris - Grand Est.

Neuilly-Plaisance est également membre de Association des collectivités territoriales de l'Est parisien (ACTEP).

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Jumelages

  •  Montgomery (États-Unis) depuis 1989, dans l'État de l’Ohio

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1896. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans,.

En 2017, la commune comptait 21 150 habitants, en augmentation de 1,9 % par rapport à 2012 (Seine-Saint-Denis : +5,48 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Enseignement

Le territoire de Neuilly accueille différents établissements scolaires. Parmi eux, on trouve six écoles maternelles, six écoles élémentaires ainsi que le collège Jean Moulin, seul établissement d'enseignement secondaire.

Économie

Revenus de la population et fiscalité

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 35 319 , ce qui plaçait Neuilly-Plaisance au 3 689e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole. Ce chiffre est supérieur à la moyenne départementale (26 944 ). Elle fait partie des 10 communes de Seine-Saint-Denis où les revenus nets sont les plus élevés.

Emploi

Le taux de chômage, en 2014, pour la commune s'élève à 11,6 %, un chiffre légèrement supérieur à la moyenne nationale (10,4 %).

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église Notre-Dame-de-l'Assomption (ou d'Avron) fut édifiée en 1932 par l'architecte Henri Conus. Elle devint paroisse le . Elle possède une architecture moderne en béton armé et en brique assez proche de l'église Notre-Dame du Raincy. Des vitraux de l'atelier de Louis Barillet y représentent différents saints.
  • Le château d'eau du Plateau d'Avron, construit entre 1932 et 1938, domine le plateau et est donc visible depuis de nombreux points de l'Est parisien. Il s'agit d'une des plus hautes constructions de la commune.
  • Au centre-ville, l'église Saint-Henri trône au milieu de l'avenue Victor Hugo.
  • La ville conserve un monument commémoratif en granit édifié en 1886 en commémoration des violents combats du 28 au 31 déc 1870 durant la Guerre franco-prussienne de 1870. L'armée française défendait alors le plateau d'Avron face aux prussiens.
  • En 1993, un vignoble de 800 mètres carrés fut replanté.
  • La voie Lamarque, implantée sur l'emprise d'anciennes voies ferrées tracées à l'époque de l'exploitation du gypse entre les carrières du Plateau d'Avron et la Marne, est une "coulée verte" entièrement piétonnière et étonnamment interdite aux vélos, qui permet, depuis la rivière, de rejoindre le parc urbain de 31,4 hectares, inauguré en 1999 sur les flancs du plateau. Ce dernier comprend des zones de biotope classées par arrêté préfectoral, visitables sur rendez-vous.
  • La commune de Neuilly-Plaisance est également célèbre pour abriter la première communauté Emmaüs, créée par l'abbé Pierre, alors député, en 1949. Le mouvement Emmaüs s'est rapidement développé, en France et à l'international, notamment à la suite de l'appel de l'abbé Pierre de l'hiver 1954, qui le fait connaître.
  • La cité des Renouillères (également connue sous le nom de cité des Cahouettes), construite dans les années 1960, compte 807 logements. Il s'agit de l'unique grand ensemble HLM de la commune.
  • La ville a créé, à l’emplacement d’anciennes carrières de gypse comblées par des matières inertes au début des années 1990, un parc de 31,4 hectares qui a ouvert ses portes le . Cette première tranche de travaux a eu pour objectif de respecter les atouts naturels du site. Elle a concerné la création de pistes piétonnes et cyclables (séparées par des lisses de bois), d’une prairie de 2 hectares, de mobilier urbain (bancs, tables, poubelles, « kioscans »), de signalétique (plans, panneaux, totems), de garages à vélos (domicycles), d’aires de pique-nique, d’aires de jeux pour enfants, d’espaces de liberté pour chiens, d’une aire de pétanque, de sanitaires.
  • La ville dispose d'un cimetière, le cimetière communal de Neuilly-Plaisance.

Personnalités liées à la commune

  • Christine Arron, sportive de haut niveau (athlétisme) ;
  • André Devambez, artiste-peintre ;
  • Leslie Djhone, sportif de haut niveau (athlétisme) ;
  • Gévrise Émane, sportive de haut niveau (judo) ;
  • Patricia Girard, sportive de haut niveau (athlétisme) ;
  • Emile Marcus, archevêque ;
  • Thierry Dubois, décathlonien né en 1956 sur la commune ;
  • Pascal Martinot-Lagarde, champion du monde junior du 110 m haies en 2010 à Moncton (Canada)
  • Claude Miller, réalisateur de films ;
  • Bernard Minet, chanteur ;
  • Marc Raquil, sportif de haut niveau (athlétisme) ;
  • L'Abbé-Pierre, fondateur du Mouvement Emmaüs et de la communauté Emmaüs de Neuilly-Plaisance ;
  • Madeleine Vernet, écrivaine et pacifiste, y fonde son premier orphelinat ;
  • Jacqueline Plessis, actrice.
  • Sadek, rappeur et acteur.
  • Jean-Pierre Haigneré, astronaute.

Héraldique

Pour approfondir

Bibliographie

  • Le Patrimoine des Communes de la Seine-saint-Denis, Flohic éditions, 1994, (ISBN 2-908958-77-5).

Articles connexes

  • Liste des maires de la Seine-Saint-Denis
  • Liste des communes de la Seine-Saint-Denis

Liens externes

  • Site de la mairie
  • site NPCS

Notes et références

Notes

Références

  • Portail de la Seine-Saint-Denis
  • Portail des communes de France

Neuilly-Plaisance


Langue des articles



Quelques articles à proximité