Article

Rue du Ranelagh


Rue du Ranelagh

La rue du Ranelagh est une voie du 16e arrondissement de Paris.

Situation et accès

La rue du Ranelagh est desservie à proximité par la ligne à la station Ranelagh, ainsi que par les lignes de bus RATP 22 52.

Origine du nom

Elle porte ce nom car elle est située dans le jardin du Ranelagh.

Historique

La rue est tracée dans le domaine de Boulainvilliers vendu en 1825 par son dernier propriétaire, M. Cabal, notaire à la société Roëhn qui démolit le château et lotit les terrains du parc pour créer le nouveau quartier de Boulainvilliers,.

Une première partie de la rue est ouverte sous sa dénomination actuelle en 1825 entre le quai de Passy et la rue de Boulainvilliers.

Elle est prolongée une première fois en 1838 jusqu'au chemin de la Briquetterie en bordure du hameau de Boulainvilliers créé à cette époque, puis en 1854 jusqu'à la rue de la Glacière en absorbant le sentier des Chenilles, par un décret du 29 mai 1867 entre la rue de la Glacière et l'avenue Mozart en absorbant le sentier du Calvaire, enfin par un décret du 14 juillet 1877 entre l'avenue Mozart et le boulevard de Beauséjour.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

  • Entre l'avenue du Président-Kennedy et la rue Raynouard : la maison de Radio France.
  • No 6 : gare de l'avenue du Président-Kennedy.
  • Nos 26-84 : immeubles construits par l'architecte Pierre Humbert pour sa famille. Le compositeur français Paul Dukas vit du 2 janvier 1929 à 1935 au no 84.
  • No 45 et no 61 : hameau de Boulainvilliers.
  • No 52 : en 1905, l'architecte Hector Guimard construit un hôtel particulier, l'hôtel Nozal, détruit en 1957.
  • No 64 : école de cuisine Alain-Ducasse.
  • No 65 : l'aviateur Maurice Bellonte y décède en janvier 1984.
  • No 71 : lycée Molière.
  • No 85 : dernière demeure du violoniste et chef d’orchestre Gaston Poulet.
  • No 94 : ambassade du Suriname en France.
  • No 101 : entrée de l'avenue des Chalets.
  • No 111 : dernière demeure de l'écrivain et homme politique Alain Peyrefitte.
  • No 117 : entrée du square du Ranelagh.
  • No 125 : ambassade de Slovaquie en France.
  • No 141 : immeuble d’angle de 1900-1901 avec motifs ornementaux évoquant le Moyen Âge et la Renaissance.
  • À la fin de la rue : un accès à la Petite Ceinture du 16e.

Notes et références

  • Portail de Paris
  • Portail de la route

Rue du Ranelagh


Langue des articles



Quelques articles à proximité