Article

Émerainville


Émerainville

Émerainville est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Émerainvillois.

Géographie

Localisation

Située à 25 km au sud-est de Paris, la commune est enclavée entre l’autoroute de l'Est au nord, la route nationale 104 (la Francilienne) à l'est, et la voie ferrée du RER E au sud-ouest.

Ville « champignon », la commune entre dans le périmètre de la « ville nouvelle » de Marne-la-Vallée en 1982. Deux quartiers forment la commune : Le Bourg et Malnoue.

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de trois cours d'eau :

  • le ru de Merdereau ou cours d'Eau 01 de la Commune de Champs-sur-Marne, 7,5 km, affluent de la Marne ;
  • le canal 01 de la Commune d'Emerainville, 1,5 km ;
  • le canal 02 de la Commune d'Emerainville, 1,7 km qui conflue avec le ru de Merdereau.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 6,44 km.

La commune est baignée par quelques étangs dont ceux du Bois de Célie et de la Malnoue Nord.

Voies de communication et transports

Transports ferroviaires

La commune est desservie par la gare d'Émerainville - Pontault-Combault sur la branche E4 du RER E.

  •  : direction Tournan ou Haussmann - Saint-Lazare.

Transports en commun

  • RATP 212 312 421
  • PEP'S 21
  • Sit'bus C

Transports aériens

L'aérodrome de Lognes-Émerainville est le premier aérodrome français d'aviation légère privée. Il est exploité par la société Aéroports de Paris.

Morphologie urbaine

La commune comprend deux pôles de vie séparés par des bois et des étangs : Émerainville proprement dit en limite nord de Pontault-Combault et Malnoue en limite sud de Noisy-le-Grand et Champs-sur-Marne.

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Hemeri vers 1172 et 1220 ; Esmeriacum en 1361 (Lebeuf) ; Hemeriacum au XIVe siècle (Tablette de cire de Philippe le Bel) ; Ecclesia Sancti Eligii de Emery en 1525 ; Emery en Brie en 1540, en 1558, en 1771 et en l'an IX.

Étymologie

Ce nom est d’origine germanique Haim rich « Hemeri », et du gaulois mala nauda, « mauvaise pâture ». Le mot ville n’a été rajouté que sous le Premier Empire.

Histoire

Aujourd’hui, cette ancienne seigneurie s’appelle Émerainville, près de Paris. Le premier château d’Hemery a appartenu au XVIe siècle à Christophe de Thou, procureur et conseiller au parlement, ami de François d’Amboise, avocat du roi.

L’ancienne église d’Hemery était rattachée au château et dépendait de l’église de Croissy. L’église actuelle d’Émerainville n’a été édifiée qu’en 1896, mais elle renferme à l’intérieur un fauteuil ayant appartenu à la sœur de Louis XVI. Ce fauteuil lui avait été offert par la comtesse Diane de Polignac, sa première dame d’honneur, qui avait racheté le château d’Hemery, les terres de Courcerin et les terres de Malnoue.

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Politique de développement durable

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21 en 2009.

Jumelages

  •  Tolentino (Italie) ;
  •  Lilienthal (Allemagne).

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004.

En 2016, la commune comptait 7 786 habitants, en augmentation de 7,35 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

  • Le quartier du Clos d’Emery a été classé en zone urbaine sensible en 1996.

Enseignement et équipements culturels

  • Cinq groupes scolaires pour le primaire.
  • Un collège : Van Gogh.
  • UTEC (Université de Technologie et d'Enseignement Consulaire), école de la Chambre de commerce et d'industrie de Seine-et-Marne.
  • Médiathèque, centre Social et Culturel.

Santé

  • Voir l'annuaire des professionnels de la santé sur le site de la commune.

Sports

Différentes structures sportives sont présentes à Émervainville comme des gymnases, une piscine, un stade, une halle des sports.

Deux gymnases sont présentes dont sont celui nommé en l'honneur de Guy Drut situé à Malnoue. L'autre, le gymnase Jaques Anquetil est localisé dans le bourg. Le stade est appelé en l'honneur de Dominique Rocheteau.

Médias

En 2003, la commune a reçu le label « Ville Internet @@ ».

Économie

Les services centraux de l'entreprise Ponticelli Frères sont situés à Émerainville, sur le site de Malnoue.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église Saint-Éloi, XIXe siècle.
  • Le château d’Émerainville, XIXe siècle.
  • Le château de Malnoue, XIXe siècle de style Louis XIII.
  • La mairie annexe, XIXe siècle, maison de style normand, ancien rendez-vous de chasse réhabilitée par la municipalité en 1983.

Patrimoine naturel

  • Le Bois régional de Célie, 109 hectares.
  • Le Parc Denis Le Camus (classée en réserve naturelle régionale en 2002), 19 hectares.

Patrimoine culturel

  • Cette commune a l'originalité d'avoir un quartier dont les rues ont été baptisées par des enfants. Certains habitants ont donc la chance d'habiter dans des rues aux noms originaux comme la rue du Lapin-Vert, la rue de la Fée, allée des Lutins et bien d'autres encore.
  • Une locomotive électrique, modèle BB 26000 de la SNCF porte le nom d’Émerainville, son numéro est 26043.

Personnalités liées à la commune

  • François d'Amboise, seigneur d'Hermery et Malnoue
  • Auguste Nélaton (1807-1873), médecin et chirurgien français qui fit construire le château de Malnoue en 1866.
  • Germaine Epicaste (1899-1974), soprano à l'Opéra-Comique, est décédée dans cette commune.
  • Sully Sefil, chanteur et rappeur ayant vécu au Clos d'Émery

Héraldique

Voir aussi

Bibliographie

  • Émerainville-Malnoue de 1900 à nos jours, Maury Imprimeur, (ISBN 2-9506051-0-9)

Articles connexes

  • Communauté d'agglomération Paris - Vallée de la Marne
  • Liste des communes de Seine-et-Marne

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

Références

  • Portail de Seine-et-Marne
  • Portail des communes de France

Émerainville


Langue des articles



Quelques articles à proximité